Accueil > Avortement > Avortement

Avortement

L’avortement ou IVG (Interruption Volontaire de Grossesse)

Que dit la loi ?

L’avortement est dépénalisé par la loi en Belgique depuis le 3 avril 1990. Toute femme enceinte (qu’elle soit mineure ou majeure) que son état place en situation de détresse a le droit de demander une interruption de grossesse.

L’avortement doit se dérouler dans un établissement de soins : centre hospitalier ou extrahospitalier (centre de planning familial pratiquant des avortements)

Il doit intervenir avant la fin de la 12ème semaine à partir de la conception, soit 14 semaines après le début des dernières règles dans la plupart des cas.

Quelles sont les démarches à entreprendre ?

Si vous êtes enceinte et hésitez à poursuivre votre grossesse, ne tardez pas à prendre rendez-vous chez le médecin de votre choix, dans un centre hospitalier ou dans un centre de planning familial agréé.

Nous attirons votre attention sur le fait que certains centres abusent de l’appellation « centre de planning familial » et défendent des thèses radicalement opposées au droit à l’avortement. En cas de doute, renseignez-vous auprès de notre fédération (Fédération Laïque des Centres de Planning Familial – http://planningfamilial.net - 02/502.82.03) ou de notre centre (Planning Familial de Watermael-Boitsfort – 02/673.39.34)

Sachez par ailleurs qu’un médecin n’est pas obligé de pratiquer des avortements s’il estime que c’est contraire à ses convictions. Dans ce cas, il doit vous le dire clairement dès la première visite, pour vous permettre de consulter rapidement un autre médecin. Néanmoins, tout médecin doit pouvoir répondre à vos questions et vous indiquer les adresses des centres hospitaliers et extrahospitaliers près de chez vous.

Un avortement, comment cela se passe ?

En prenant rendez-vous dans notre centre, vous serez prise en charge par une accueillante et une de nos médecins.

Vous bénéficierez d’un accompagnement psycho social à savoir un entretien personnalisé et une consultation médicale. Cela peut déboucher soit sur d’autres entretiens si votre situation le nécessite ou si vous en émettez le souhait, soit sur un rendez-vous pour pratiquer l’avortement.

En fonction de l’âge de la grossesse, vous avez accès à deux méthodes d’avortement :

  • Soit par médicaments : il s’agit de provoquer une fausse-couche en utilisant 2 substances différentes prises à 48h d’intervalle (mifegyne et cytotec). Pris ensemble, ces médicaments provoqueront des saignements et donc une fausse couche. On utilise cette méthode jusqu’à +/- 7 semaines de grossesse.
  • Soit par aspiration : il s’agit d’aspirer le contenu de l’utérus sous anesthésie locale avec préparation du col. Cette méthode peut s’effectuer dès le début de la grossesse jusqu’à 12 semaines de conception.

Le choix de la méthode vous appartient. Que ce soit par aspiration ou par médicament, l’avortement ne met pas en péril votre fertilité.

Le prix d’un avortement ?

Si vous êtes affiliée à une mutuelle, il vous sera demandé le prix du ticket modérateur. Sachez que l’INAMI et les mutualités veillent avec le plus grand soin au respect de la confidentialité. Pour les mineures affiliées à la mutuelle de leurs parents, les mutuelles garantissent le respect de la confidentialité.

Si vous n’êtes pas affiliée à une mutuelle, un forfait de 200€ vous sera demandé. Si vous n’êtes pas en mesure de payer ce montant, parlez-en à l’accueillant. Notre équipe s’engage à ce que l’avortement soit un droit pour toutes. La question financière ne doit pas être un obstacle au respect de vos droits.

Quand vous vous présenterez chez nous, vous devrez vous munir de :

  • Une attestation d’assurabilité (document à prendre auprès de votre mutuelle) ;
  • Votre carte de groupe sanguin (si vous en avez une) ;
  • 4 vignettes de mutuelle.

Le centre de planning familial est agréé et subsidié par la COCOF